Blog du Parti Socialite :

Zoubida Naili 

Permanence électorale samedi 1er mars

Dans le cadre des élections cantonales, Zoubida NAILI, conseillère municipale de Bischheim, candidate aux élections cantonales et Didier RENAUDET son remplaçant vous invitent à leur permanence le samedi 1er mars 2008 de 8h30 à 9h30 au « Au restaurant A l’Aigle … Continuer la lecture

à la rencontre des habitants au Marché de Bischheim

Je serai présente avec Richard Sancho Andréo, et les membres de la liste Changer Bischheim au marché de Bischheim ce vendredi 29 février. J’invite également les personnes qui souhaitent nous rencontrer à nous rejoindre de 11h à 12h30, au restaurant … Continuer la lecture

REUNION PUBLIQUE jeudi 28 février à 20h

J’ai le plaisir de vous inviter à une réunion publique qui se tiendra ce jeudi 28 février à 20 heures, à la salle des fêtes du Cheval Blanc, avenue de Périgueux, à Bischheim. le conseil général a de nombreux domaines … Continuer la lecture

Permanences mercredi 27 février

Je vous invite à venir me rencontrer et échanger ensemble lors de la permanence que je tiendrai le mercredi 27 février de 10h30 à 11h30 au Snack-bar LE PIRANHA 3 place du Dr Albert Schweitzer, centre commercial du Ried à … Continuer la lecture

Le vote par correspondance : mode d’emploi

Si vous ne pouvez pas vous déplacer au bureau de vote le 9 ou le 16 mars, votez par procuration. C’est facile. Voici ce qu’il y a lieu de faire : Principe Le vote par procuration permet de se faire … Continuer la lecture

L’administration à la croisée des chemins

Francis HAMMER inaugure la rubrique « l’invité du blog », ouverte à tous ceux qui voudront bien m’adresser sur le mail contact@zoubidanaili.com une sorte de carte blanche à insérer dans le blog. Je souhaite beaucoup que ce blog devienne un véritable forum … Continuer la lecture

Le logement social, un sujet qui fâche…

C’est pour remédier à cette pénurie chronique de logements sociaux que le gouvernement Jospin avait instauré le 13 décembre 2000 la loi Solidarité et Renouvellement Urbain , dite loi S.R.U ou loi Gayssot.
C’est ainsi qu’il est fait obligation à toutes les communes de plus de 3500 habitants faisant partie d’une agglomération de plus de 50000 habitants (avec une commune de 15000 habitants ou plus) de satisfaire à l’obligation de 20% de logements locatifs sociaux.
Sont concernées en Alsace les agglomérations de Mulhouse, Colmar, Strasbourg et Haguenau.

Cette loi a pour mérite d’obliger les communes concernées à respecter le devoir de solidarité envers les familles à faibles revenus, tenues hors du marché de l’accession à la propriété et des locations en loyers libres.
A ce jour, 41 communes émargent en Alsace au principe de la loi S.R.U dont seules 8 ont un taux supérieur à 20% (42% pour Bischheim, record d’Alsace).

Malgré cela, il reste toujours en Alsace un déficit de logements sociaux supérieur à 10000, ceci pour des raisons qu’il nous appartient d’expliquer.

En rappelant que :
• les pénalités infligées aux communes contrevenantes ne sont pas de nature suffisante à engager celles-ci sur la voie préconisée.
• que les maires des communes concernées sont pris entre les injonctions de la loi et les revendications de leurs concitoyens qui sont aussi leurs électeurs.

C’est ainsi que l’on a pu lire dans les colonnes des DNA, certains propos très contestataires pour ne dire affligeants de maires, désireux de se prémunir contre les effets supposés d’une loi S.R.U qui serait également la porte ouverte à tous les problèmes pointés dans les cités sensibles ( ainsi , les propos peu flatteurs de Mr Reichardt, maire de Souffelweyersheim, vice président du conseil régional d’Alsace, par ailleurs secrétaire général de l’UMP du Bas Rhin , et dont nombre d’habitants de Hautepierre se souviennent encore !).

Car le sujet est brûlant, en 2002, seuls 5% des accédants à la propriété en Alsace vivaient précédemment en HLM. Ce qui pose en filigramme, les processus de guettoïsation à l’oeuvre, processus contraints dans les quartiers dits sensibles, et voulus par ailleurs, dans ces zones pavillonnaires de banlieue, où l’entre soi le dispute aux modes de vie issus d’un habitat individuel majoritaire.

Cela suppose, entre autres, une refonte de la loi SRU vers une application à la fois plus étendue et plus contrainte :

• Application étendue, en ce sens que dans les agglomération de 50000 habitants et plus, les communes de moins de 3500 habitants dans les périmètres visés par la loi échappent aujourd’hui totalement à la nécessaire solidarité en matière de logement. (cf : la commune de Niederhausbergen dans la C.U.S qui peut se permettre d’ignorer les contraintes que subissent les communes avoisinantes).
• Application étendue aux agglomération de 10000 habitants et plus, pour élargir les territoires émargeant à l’esprit de solidarité de la loi S.R.U.
• Plus de contraintes enfin, car les pénalités infligées aux communes récalcitrantes ne sont pas aujourd’hui, de nature à convaincre celles-ci.

Il faudrait également requalifier les obligations de la loi concernant les différents types de logements sociaux qu’elle vise, pour ce qui concerne notamment les logements très sociaux, qui demeurent les grands absents des programmes élaborés par les maires des communes périphériques soumis à la loi.
Certaines communes ayant trouvé la parade en construisant des logements P.L.S, soit des logements situés dans le haut de la gamme des logements sociaux, et par définition inaccessibles aux familles les plus démunies ( cf : la ville de Neuilly et ses H.L.M de luxe pour hauts fonctionnaires, cadres de la finance et membres du showbiz…pour ne pas évoquer ces communes basrhinoises qui surfent sur le logement pour fonctionnaires et autres populations ciblées excluant de fait ceux que l’on ne tient pas à avoir chez soi…).
Continuer la lecture

Du nouveau sur le blog!

J’ai crée une nouvelle rubrique « l’invité du blog » pour permettre à ceux qui le souhaitent d’apporter des réflexions, des nouvelles propositions, une sorte de carte blanche ouverte à tous. Pour cela, vous pouvez m’écrire à contact@zoubidanaili.com. Merci à tous de … Continuer la lecture

lettre aux habitants du canton Bischheim-Hoenheim

Je vous invite à prendre connaissance de la lettre distribuée par les militants aux habitants du canton Bischheim-Hoenheim (cliquez sur la lettre)