Blog du Parti Socialite :

Zoubida Naili 

Soirée de lancement de campagne

La soirée de lancement était une véritable réussite ! Je partage avec vous mon intervention, en attendant de vous retrouver pour notre prochain rendez-vous.

« Bonsoir à toutes et à tous, je voudrais d’abord vous remercier d’avoir répondu à notre invitation et en ce début d’année 2007, je souhaite que vos vœux les plus chers se réalisent.

Mes convictions et mes engagements

Pour ma part j’attends beaucoup de cette année 2007. J’attends comme vous tous que notre projet socialiste défendu par Ségolène ROYAL emporte les suffrages des français aux élections présidentielles. L’attente est énorme et les enjeux considérables. Pour les législatives, en tout cas sur notre circonscription, je me battrai sans compter pour qu’elle revienne à un député socialiste après l’intermède pas très glorieux du député sortant.

 

Depuis mon investiture, il y a six mois, j’ai réuni autour de moi et avec l’aide de mon suppléant Emmanuel JACOB une équipe battante et combattive . La mise en route d’une campagne n’est pas chose aisée mais je dois avouer ce soir que je ne regrette pas d’être la candidate du PS pour les législatives et que je suis de plus en plus déterminée à les gagner.

 

 

 

 

Déterminée en tant que femme, compagne, mère et travailleuse. Vous le savez, tout n’est pas gagné pour les femmes dans notre pays et dans le monde et je suis fière que le PS ait fait de la parité un acte politique fort. Car aujourd’hui, si 47 % de femmes sont conseillères municipales, seules 12 % siègent à l’Assemblée.

Déterminée en tant que fille d’algériens , française par conviction et de nationalité et alsacienne par le cœur. J’ai grandi dans le quartier des écrivains à Schiltigheim. C’est là que se sont forgées mes premières convictions. C’est là que j’ai fait des rencontres, que j’ai vécu des situations et des événements qui m’ont tout naturellement amenée à épouser les causes des plus défavorisés, des exclus, de celles et ceux souvent montrés du doigt, « les laissés pour compte ». Aujourd’hui une boucle est bouclée car, d’une certaine façon, je prends le relais de celles et ceux qui ont contribué à faire de moi une militante pour l’égalité des droits !

Autant être claire : je ne suis pas une figurante à qui on a laissé une circonscription non gagnable, et je n’entends pas être la « beurette de service ». Je suis déterminée à défendre le projet socialiste, à gagner cette bataille et à emporter ce siège de députée. C’est pour cela que vous êtes des relais essentiels de ma candidature portée collectivement par les militants socialistes de la circonscription. Aux dernières municipales à Bischheim, certains, y compris des militants socialistes et des sympathisants, ont fait remarquer à Richard Sancho qu’une liste sur laquelle figuraient des étrangers ne pouvait pas gagner ! nous avons aujourd’hui une obligation de changement des mentalités. Mon origine ne saurait être un obstacle à mes compétences de conseillère municipale. Je veux être reconnue sur mes compétences et mes engagements.

 

Soirée du 17 janvier

Quelques orientations pour la campagne


Une campagne pour les législatives est un mix entre des enjeux européens, des enjeux nationaux et des enjeux locaux. Nous devons communiquer autour du projet socialiste, expliquer les propositions et convaincre. La campagne des présidentielles sera déterminante dans ce travail d’explication et de débat. La circonscription, et j’en rappelle la composition : Bischheim, Schiltigheim et Hoenheim, la Robertsau, la Cité de l’Ill, le Wacken, Cronenbourg, Hautepierre, le Parc des Poteries et le Hohberg ; la circonscription est très dense et variée. Ces quartiers rassemblent une grande diversité de situations et des problèmes locaux spécifiques que nous aborderons avec les premiers concernés c’est-à-dire les habitants.

Evidemment l’emploi, le logement, la sécurité, la jeunesse, seront des axes forts de la campagne ; l »emploi avec les dernières mobilisations de Schützenberger, Neckermann, l’avenir des Ateliers de Bischheim ; la jeunesse et l’éducation avec la suppression de postes d’aides éducateurs, les difficultés des associations face aux baisses de subventions ; et la sécurité avec ces orientations liberticides et répressives de Sarkozy qui, je vous le rappelle, a fait trois « petits tours » médiatiques à Hautepierre. Nous lui souhaitons pour le mois de mai que ce sera trois petits tours et puis s’en va !!!!

Mais je m’attacherai aussi à faire émerger les initiatives citoyennes qui concourent à développer la solidarité, la lutte contre les injustices et l’accès au droit. Je voudrais rendre hommage ce soir à quelques unes d’entre elles : les talents de Hautepierre portés par Serge Oehler ; le travail auprès des familles de Catherine Geng à la Cité de l’Ill ; l’action exemplaire de mon amie Françoise Bohner à Bischheim autour du respect et de la tolérance. Et tant d’autres !

C’est vraiment là que se niche la différence entre la droite et la gauche. Nous n’avons pas le monopole du cœur, soit, mais nous avons, comme le dit si bien Jacques Bigot, le virus du faire et du vivre ensemble !

Face à la démagogie de la droite, il nous faut nous atteler aux priorités de l’éducation pour tous, de la lutte contre toutes les formes de violences sur les enfants et les femmes. Je suis encore et toujours révoltée par les discriminations qui empêchent tant de personnes, notamment les jeunes, à trouver une place dans notre société. Toutes les formes de discriminations – raciales, sexistes, sexuelles – sont révoltantes dans un Etat de droit. Et vous pouvez vous-mêmes, je le sais, en porter témoignage. Mais au-delà des constats et des témoignages, il nous faut continuer à agir collectivement …….

 

Vous me connaissez. Travailler en équipe, s’imprégner du point de vue de l’autre, élaborer collectivement une réponse adaptée, sont mes façons d’être et d’agir. Et c’est dans cet esprit que j’entends mener cette bataille.

J’ai la volonté d’impliquer le plus grand nombre d’entre vous dans la campagne et vous pouvez nous rejoindre. Il y a du travail pour tout le monde !

Je veux une campagne généreuse et responsable. La proximité pour moi n’est pas une parole en l’air. Une ère nouvelle peut s’ouvrir dans cette circonscription.

N’oublions pas qu’en 1997, le député actuel a été élu avec les voix de la gauche, dans un duel au deuxième tour avec le Front National. Nous devons plus que jamais être unis ; chaque voix compte et comptera Et je sais déjà que bon nombre d’habitants ont fait la démarche de s’inscrire sur les listes électorales pour pouvoir faire entendre leur voix le moment venu.

Oui, j’assume la responsabilité qui est la mienne, la nôtre avec Emmanuel, l’équipe de campagne, les militants et toutes celles et tous ceux qui apportent déjà et qui apporteront leur contribution à la victoire des socialistes et de la Gauche dans notre circonscription. Ma légitimité, c’est celle du terrain, des combats associatifs, du travail collectif et des amitiés partagées.

Ensemble nous partons et ensemble nous arriverons ! »

4 réponses à Soirée de lancement de campagne

  1. Ping : Emmanuel Jacob » Blog Archive » Les voeux de Zoubida Naïli

  2. Raphaël Chenot
    18 Jan 2007
    13 h 21

    Bonjour,

    j’ai assisté au lancement de la campagne hier soir.

    J’ai appris avec satisafaction, que la candidate du PS étant une candidate issue d’un quartier populiare, et également issu de l’immigration. Ca nous change des avocats et des médécins.

    Attention cependant à l’autosatisfaction souvent de mise dans ce genre de réunion, battre la droite cela peu être une ambition mais ce n’et pas un programme.

    Je suis extrement sceptique quand à la tournure que prend la campagne présidentielle, au PS cela sonne le creux. Il semblerai que la seule ligne directrice qui conduit la campagne de Ségolène est la volonté de ne heurter personne et surtout pas l’electorat traditionnel du PS. Or à force de ne décider de rien ( le réforme des retraites par exemple ) l’electorat populaire a déserté le PS.

    A la suite du 21 avril 2002, on a attendu plus jamais ça, il faut faire de la politique autrement. Aujourdh’ui rien a changer : on est dans une hyperpersonnalisation de la politique, on peut même craindre que Lepen soit une nouvelle fois au second tour.

    Face à ce constat, j’espère donc que votre candidature sera l’occasion de faire de la politique autrement, et vous souhaite bon courrage pour la suite.

    Cordialement.

  3. Zoubida NAILI
    19 Jan 2007
    01 h 22

    bonjour,

    merci d’être venu au lancement de cette campagne, et d’avoir pris un peu de temps pour nous rencontrer, et peut être vous rendre compte que des personnes ont fait le choix d’un engagement sincère, dans un rapport fraternel aux autres.
    ce qui compte pour moi, et pour les personnes qui ont fait le choix de participer à cette campagne, c’est de réfléchir à la manière dont nous pouvons décliner un programme politique, de rechercher ensemble aux nouvelles façons d’apporter des réponses. C’est dans le quotidien, et depuis des années, que nous essayons d’établir des ponts entre les personnes, d’ouvrir des lieux de débats. En partant de ce qui préoccuppe les uns et les autres, de ce qui inquiète, de ce qui intéresse, mais aussi de ce qui fait peut être rêver.
    Merci pour vos encouragements

  4. angele passe
    05 Fév 2007
    04 h 28

    Zoubida,
    tu es bien partie. Nous pensons a toi de Minneapolis. Best wishes!!

Commentaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *